L’Apéro-Sports #18 – Ce que vous avez loupé de l’actualité sportive !

Nous avons pensé à vous ! Voici un petit résumé de la journée pour briller dans les discussions. Entre les pintes à 5 euros de l’Happy Hour, une poignée de cacahuètes et deux tranches de saucisson. Au menu aujourd’hui : Aulas & Depay, l’OM, du tennis et du ski.

 

L’Apéro-Sports du 21 janvier 2017 !

 

Football. Jean-Michel Aulas prend de plus en plus un air de papi Wenger. En plus de son effectif composé de jeunes pousses du club, il a poussé la comparaison encore plus loin en s’extasiant devant son nouveau joujou : un petit jeune courant vite sur les ailes et a déclaré hier « C’était un rêve, parce qu’il correspond typiquement au joueur que l’on cherchait. En plus, il a un certain panache. C’est vrai que José Mourinho ne le faisait pas trop jouer, donc il y avait une opportunité qu’on a négociée avec les dirigeants de Manchester United. Pour le moment, on est d’accord sur le principe mais il reste à écrire un contrat, qui est un peu compliqué parce qu’il y a pas mal de bonus. C’est une grosse opération, puisque je pense qu’elle va se situer autour de 16,5 millions d’euros, plus 8 millions de bonus. » Outre le montant assez exorbitant pour un joueur n’ayant foulé, pas plus que 4 fois les pelouses anglaises depuis septembre, ce qui choque le plus c’est tout simplement que Jeannot parle de rêve ! Le rêve d’accueillir un fan de rap tatoué dont il a appris l’existence il y a seulement quelques heures. Un bon politique ce JMM, il tweete à tout va, il est une bonne grosse langue de bois…un grand destin l’attend. God Bless l’OL !

Depay arbore le regard de celui qui se dit « Je t’ai bien eu avec ma tête de gentil, ma tenue de premier de la classe et mon CV de futur ex-star ! »

Pendant ce temps, l’OM poursuit son rêve aussi en offrant 30 millions d’euros au Jambon de l’Ouest (information du site L’équipe, donc à prendre avec une bonne grosse pincette), pour rapatrier le fils prodigue à la maison, Dimitri Payet. Celui qui est devenu le héros de la nation durant l’Euro, en délivrant l’équipe de DD lors de la phase de poules, s’évertue à perpétuer une tradition toute personnelle : celle qui consiste à foutre le bordel dans son futur ex-club (jurisprudence Saint-Etienne). En espérant que le rêve ne tourne pas en cauchemar. Les retours n’ont que rarement abouti à de grandes choses, souvenez-vous d’Anelka au PSG ou de sébastien Mazure au Stade Malherbe de Caen…




Et sinon, nous sommes ravis d’apprendre la naissance d’un nouveau Mendy. La famille la plus riche au monde a offert au monde son 853ème joueur de football évoluant au niveau professionnel avec ce patronyme. Le nouveau venu, Ferland (pas besoin de préciser le nom, vous l’aurez deviné) fait l’objet d’une cour assidue de la part des OL, Monaco et autre Marseille. En espérant que ces clubs ne fassent pas la même erreur que le dernier nommé qui ayant recruté un dénommé Mandanda dans le club doyen, puis en raison du succès rencontré, avait alors exploité le filon en attirant dans ses filets le peu efficace Brice Samba, tellement moyen que le numéro un est actuellement l’Albatrogrosse (Pelé).

Il ne manqué qu’un goal et un coach dans la famille Mendy pour avoir une équipe complète !

Tennis. Nouvelle saison, nouvel hémisphère, nouvelle donne ! Novak Djokovic qui fut la bête noire de l’ensemble de la planète tennistique pendant de nombreux mois voire même année, en foutant des roustes à tour de bras, débute bien mal l’année 2017. Il a trouvé le moyen de se faire sortir par le 117ème mondiale, une tradition pourtant bien de chez nous ! Alors que pendant ce temps là grabataire Federer (17ème mondial), en visite avec sa pension de retraite, extermina en 3 sets Berdych(10ème). L’exploit revient à Jo Wilfried Tsongo, notre Français a éliminé la pépite américaine Jack Sock, battre un top 20 n’était plus arrivé depuis quant au Manceau ? Pendant ce temps Simon, Paire et Garcia en supportaient plus la chaleur australienne qui est des plus étouffantes en cette période de l’année. Ils ont donc décidé d’un commun accord de revenir goûter au froid austral sévissant sur l’Hexagone. Laissant tout nos espoirs reposer sur M. Bueno et Gaël Monfils. Ce dernier remportera-t-il sa bataille contre le taureau Nadal ? Affaire à suivre !




Ski. Sinon, alors que les déconvenues risquent de s’enchaîner tout au long de l’année pour l’escouade française dans les tournois de la petite balle jaune. Un mal d’autant plus violent touche et décime une équipe tricolore. Mais qu’est-ce le virus « Victoria Aiguë » ? Les symptômes sont simples : tout commence par une réussite exacerbée, des podiums qui s’enchaînent, des médailles qui tombent comme des petits vieux lors de l’épidémie de grippe, aucune catégorie est épargnée homme, femme, jeune, vieux… Le dernier cas recensé, par les autorités, est tout frais, le malade encore chaud, puisque ce midi un nouveau podium est à déclarer avec Valentin Giraud-Moine (2ème derrière l’Italien Dominik Paris) et Johan Clarey (3ème) sur la descente la plus difficile et mythique de la saison, Kitzbühel. Pour le moment, aucun vaccin n’est annoncé, le plus inquiétant est que la propagation n’a pas atteint son seuil épidémique…

#kitzbühel #hahnenkamm #streif #kitz2017

Une photo publiée par CHRISTIAN (@_chris_92___) le

Non ce n’est pas impressionnant non non …

La pensée du jour sur les transferts stars de la semaine : Depay et Sanson n’est ce pas un peu trop de bruits pour rien ? A vos claviers !




Romain POMMIER (Twitter : @Focus_Malus – La Rubrique « Apéro-Sports »)

Crédits photo : Twitter @MidiLibre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *