L’Apéro-Sports #20 – Ce que vous avez loupé de l’actualité sportive !

Nous avons pensé à vous ! Voici un petit résumé de la journée pour briller dans les discussions. Entre les pintes à 5 euros de l’Happy Hour, une poignée de cacahuètes et deux tranches de saucisson. Au menu aujourd’hui : l’OL, Clément Grenier, l’ASSE, Anthony Mounier, Dolly et le MSHC !

 

L’Apéro-Sports du 28 janvier 2017 !

 

Une fois n’est pas coutume, l’apéro ne traitera que du Mercato. Alors que les téléphones frémissent partout dans l’ensemble des clubs de L1, que Brigitte au secrétariat de l’OM entame sa 3ème boîte de Xanax depuis début décembre et que la sonnerie du téléphone fixe lui file des convulsions. Il est temps de faire un petit point sur les départs et arrivées dans notre beau championnat de Ligue 1.

OL. Après avoir réactivé ses anciens liens avec Manchester United afin de prendre Memphis (Depay), autre joueur qui cirait le banc sous la pluie grasse du nord de l’Angleterre, l’équipe de JMM serait sur le point de se délester du poids mort que représente Clément Grenier. L’ex-international français qui ne joue quasiment plus depuis trois ans, (30 matchs cumulés) suite à une grosse blessure et à l’avènement des Fékir et autre Tolisso, aurait trouvé un preneur. Malgré la stratégie désastreuse de son club qui en crie à tue-tête lors de chaque période de mercato qu’il souhaite se débarrasser de son ancien enfant chéri. Le licenciement de Garcia par la Roma n’aura rien changé, le club de Totti garde toujours un œil sur notre championnat et s’apprêterait selon « L’Equipe » à faire venir le milieu lyonnais lors d’un prêt avec option d’achat de 3,5 millions. C’est dire à quel point le club préféré des Français, selon un sondage réalisé à Lyon la semaine dernière par notre quotidien sportif préféré, est prêt à tout pour voir partir l’ex-futur-Juninho !




De cette photo ne reste plus aucun joueur de foot pro encore en activité !

Notre avis : après 4 mois et seulement 67 minutes pauvres minutes dans l’entrejeu Romain, Lucien Spalleti en conclut que Clément n’a de Zizou que le début de bedaine et sa faible capacité d’accélération. Mais Jean-mimi a été malin. Afin de conclure la transaction le Bosse du football français a donné rendez-vous aux dirigeants de la Louve au VIP Room de Saint-trop. Ni une ni deux je t’embrouille, champagne, coc’ et filles peu vêtues, les dirigeants signent dans la liesse générale le contrat tendu sans sentir venir l’arnaque : option d’achat obligatoire et contrat de 4 ans. Vont alors s’enchaîner un prêt à Empoli, puis un transfert à Ascoli, Clément voit sa carrière partir en sucette. Il termine avec les honneurs grâce à la une remontée héroïque de Parma en Serie A pour ses 33 ans. Puis il part finir à la maison en rejoignant l’ailier de comptoir Sidney Govou au FC Limonest en DSR.

ASSE. Lyon toujours. Les Verts sont ravis d’annoncer la signature d’Anthony Mounier, l’attaquant gauche formé à Lyon sera prêté par Bologne. Où il n’entrait plus dans les plans de Roberto Donadoni. Le joueur qui s’est surtout révélé à Montpellier lors de la saison 2014/15, réussissant quasiment le double 10 (9 buts et 8 passes décisives), a marqué l’esprit des supporters stéphanois bien négativement. Lors d’un match avec Nice, son équipe à l’époque il a déclaré « On baise les Verts, on les baise ! ». Son adaptation, dans ce qui devrait ressembler à une cocotte-minute et non pas un chaudron, lors de son premier match à la maison s’annonce des plus compliquée pour l’ancien Gone.

« Alors moi, je suis vachhhement content de signer chez les Verts hip, Elle est droite l’écharpe ? non ?! comment ça ?! putain je n’aurais pas du reprendre une tournée je me suis foutu dedans tout seul… »

Notre Avis : en mettant Monnet-Paquet sur le banc, Antho obtient un début d’affection de la part du peuple Vert. Puis son doublé contre l’OL adoube la nouvelle coqueluche d’un stade qui se met à rêver d’une nouvelle campagne en Europa Ligue contre l’Apoel Nicosie, le Shirak FC (Arménie), ou encore un déplacement épique pour le typique 0-0 de Galtier sur les terres glacées du grand FH Hafnarfjörour (Islande). Mais c’était sans compter sur le dernier match, et la défense béton concocté par Frère Tuck Correa (Nancy), le 22ème 0-0 de la saison envoie les paysans Bretons de Guingamp en Europe. Sinon l’ancien pestiféré du chaudron a enfin trouvé sa véritable maison footballistique. Son entente avec Romain Hamouma et Tatane fait des ravages, mais contre les équipes de bas de tableau, et celle-ci ne suffit pas pour devancer le voisin honni. Après 3 saisons dans le Forez, Antho boucle la boucle en faisant monter l’équipe de Loulou en Ligue 2, puis il ouvre sa baraque à frites au pied du Chaudron ! Il l’avait dit qu’il aimait ce club !




MHSC. Hérault toujours. Afin de remplacer le futur Stambouli parti à l’OM, le club de Montpellier a jeté son dévolu sur Dolly. Pas la brebis clonée mais un joueur d’Afrique du Sud totalement inconnu, ayant seulement 5 sélections en équipe nationale. Si ce n’est misé sur le flair légendaire des recruteurs ayant débusqué les Hilton, Bérigaud et Ninga, il est quasiment impossible d’avoir un quelconque retour sur le joueur enfin excepté la fiche sur Football Manager 17.

Un joueur sud-africain inconnu peut-il avoir Pogba à son mariage? La réponse est oui visiblement !

Notre avis : la voilà l’affaire ! Après avoir réussi un petit coup avec Ninga, le MHSC réalise le casse du siècle. Un milieu ayant les deux pieds, une force de pénétration rare en Ligue 1. Il est le nouveau Kanté, petit par la taille mais grand dans son activité. Recruté pour 1,7 million, il sera revendu dix fois plus, le 23 janvier 2018 à l’OM dont l’« Om Champions Project » a pris du plomb dans l’aile en voyant Monaco gagner la Ligue des Champions et mettre 17 points d’avance au PSG. De plus, Lyon avec sa triplette magique Depay, Lacazette et Martial, talonne le club des Qataris. Heureusement, Lille rassure McCourt puisque les Dogues se traînent à une inquiétante 17ème avec des joueurs dont les salaires ne sont plus versés depuis novembre 2017. Après 2/3mois compliqués, en raison de la concurrence avec l’ancien chouchou Morgan Sanson, Dolly fait son trou et devient la pierre angulaire à l’équipe de Garcia, qui trouve en lui son Daniele De Rossi marseillais.

Sinon on aurait pu vous parler du prêt d’Andonian à Veria en Grèce, du transfert de Samuel Gigot à La Gantoise ou des 3 offres venues de Chine refusées par Falcao…mais je pense vraiment que tout le monde s’en fout.





Romain POMMIER (Twitter : @Focus_Malus – La Rubrique « Apéro-Sports »)

Crédits photo : Twitter @OM_Officiel


Publié le 28 janvier 2017 à 10h00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *