L’Apéro-Sports #21 de Roro Pommier – Ce que vous avez loupé de l’actualité sportive !

Vous sortez prendre l’apéro avec des amis, mais vous n’avez pas suivi l’actualité sportive de la journée ! Nous avons pensé à vous ! Voici un petit résumé de la journée pour briller dans les discussions. À lire entre deux pintes à 5 euros de l’Happy Hour, une poignée de cacahuètes et trois tranches de saucisson.

 

L’Apéro-Sports du 10 février 2017 !

 

BIATHLON. Tragique désillusion pour l’équipe de France de Biathlon, lors de la première course du championnat du monde qui prend place à Hochfilze (Autriche). Surement déstabilisée par la neige naturelle recouvrant l’ensemble du parcours de 7,5 km, une fois n’est pas coutume tant l’Europe est touchée par l’absence de flocons ces dernières années. Ces conditions particulières auront totalement déboussolé un Quentin Fillon-Maillet absent du relais, auteur de 4 fautes, qui aura plombé toute chance de médaille d’or, décidément un nom qui devient difficile à porter en cette année 2017. Mais c’était sans compter sur la rage de victoire qui anime Martin Fourcade. L’ogre français a dévoré le concurrent russe pour décrocher une belle 2ème place, dans une compétition totalement inutile. Quel est l’intérêt sportif d’une telle compétition ? Le relais mixte est apparu en 2005 à la Coupe du Monde, sans aucune légitimité historique et encore moins sportive, pour une course qui pourrait être qualifiée de sexiste. Le Biathlon est l’une des rares disciplines où le chrono ne sert pas vraiment sauf pour départager les places, mais celui-ci n’a pas d’importance d’une saison à l’autre (contrairement à l’athlétisme), de plus la technique n’est pas primordiale (contrairement à la gymnastique ou le patinage) puisque l’important dans ce sport sont les capacités physiques, de concentration, et le mental. La difficulté majeure de ce sport réside dans la concentration exceptionnelle que nécessite la réalisation de la séquence de tirs. Les kilomètres sur les skis font monter le compte-tour du cœur, mais une fois sur la paillasse, il est indispensable de faire le vide, se concentrer, ne pas se précipiter et savoir garder son sang froid. Ainsi, que ce soit homme ou femme ce sport est spectaculaire, superbe et palpitant. Les femmes n’ont nullement besoin de l’attractivité supposée des hommes (dans le mixte) pour attirer les spots sur leur cas. Pourquoi créer une telle compétition ? L’intérêt réside tout simplement à vendre un Championnat du monde qui dure une journée supplémentaire, ce qui signifie plus de téléspectateurs, plus de nations, plus de champions, et permet de contrecarrer la suprématie norvégienne ou française. C’est un peu l’équivalent du mixte en tennis ou de la Coupe de la Ligue de football, on s’y intéresse seulement si son équipe ou une paire française gagne sinon le reste du temps on s’en fout. Il serait vraiment bien de dynamiser les véritables épreuves, en les rendant plus spectaculaires, en développant la pratique de ce sport dans le monde, au lieu de créer des courses sans réel intérêt, ni légitimité.




Martin, fâché contre les Russes, quitte le podium avec sa couronne de Noël

RUGBY. C’est la fin du maillot vierge en équipe de France, à défaut de trouver un sponsor, Bernard Laporte, le nouveau président de la Fédération, a décidé d’apposer une magnifique promotion de la candidature française afin d’organiser la Coupe du Monde de Rugby 2023. Alors que les derniers bastions tombent tour à tour dans le football, la sélection du Coq a décidé de vendre le ventre de ses athlètes au plus offrant. Pour un sport qui découvre le professionnalisme, donc le capitalisme depuis seulement 22 ans, les dirigeants sautent bien trop vite les étapes que même le tant décrier football n’a toujours pas oser franchir. L’année prochaine, des publicités sur les fesses des joueurs français, l’année suivante sur les oreilles en forme de choux, puis la baston va devenir légale pour arrêter de s’ennuyer entre les longues balles des talonneurs, puis les règles que personne ne comprend vont être supprimées… A quelques jours de la Saint-Valentin, il est en droit de se demander si le romantisme dans le sport existe encore ?




FOOT. Alors que les bons joueurs du continent poursuivent l’exode vers la Chine, le pays où les billets tombent tels des particules de pollution, (signature hier d’Hernanes en Chine pour 8 millions) que Rami soutient le pauvre Théo en s’immisçant dans l’enquête sur le présumé viol de Théo (justice n’a pas été rendu), voici un peu de légèreté puisqu’on apprend que le championnat espagnol est exempt de contrôle anti-dopage depuis un an. En effet, l’agence espagnole (AEPSAD) a été déclarée non-conforme l’année dernière, sauf que dans un tel cas c’est au tour des instances internationales d’assurer la poursuite de la lutte. Et bien le monde du ballon rond a tout simplement envoyé valser les règles et fait un gros F**K. La FIFA et l’UEFA se renvoient la balle afin de savoir laquelle des deux devraient assurer la relève. L’avantage premier réside dans le fait que si on ne cherche pas on ne trouve pas… Quel bonheur, cette bouffée d’oxygène apportée par le monde enchanté du football plus proche du monde béni-oui-oui de Disneyland où la corruption, le dopage et la triche n’existent pas. Un monde dans lequel Fillon aimerait bien être en ce moment même, loin des tracas du quotidien.

Avec un tel contrôle des urines, il n’est pas étonnant que l’agence espagnole ne soit pas reconnue comme conforme !

Sinon pendant ce temps, avec sa stratégie de marketing bien huilée, ses stars à gogo, et sa constante volonté de séduire le marché asiatique, Manchester United établit record sur record en termes de revenus à défaut de les battre sur le terrain. Malgré une décevante 6ème place au classement général, un parcours en Europa Ligue dès plus médiocre, l’équipe du Mou a réussi à faire progresser le chiffre d’affaires du 4ème semestre de 18% (185 millions d’euros). Les Mancuniens déjà auréolés du titre de club le plus riche du monde pour la saison 2015/2016, devrait conserver ce titre cette année, ce qui fera au moins une ligne au palmarès pour une équipe des plus indigentes sur le terrain.




Ahhhh mais en fait Pogba il est super nul au foot mais ultra fort en fléchettes !

Sinon on aurait pu vous parler des victoires françaises à l’Open Sud de Montpellier, mais franchement…




Romain POMMIER (Twitter : @Focus_Malus – La Rubrique « Apéro-Sports »)

Crédits photo : Twitter 


Publié le 10 février 2017 à 08h50

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *