[Vidéo] Jo-Wilfried Tsonga fait le point après sa semaine à l’Open 13

Vainqueur de son 3e Open 13 dimanche à Marseille, Jo-Wilfried Tsonga est revenu en conférence de presse sur sa belle semaine dans le sud. 

 

Jo-Wilfried, félicitations. C’est votre 14e titre sur le circuit ATP. Ça commence à faire une sacrée collection…

Oui, c’est bien. Je suis hyper heureux de gagner à l’issue de cette semaine. J’ai très bien joué, j’ai été hyper solide jusqu’au bout. C’est mon 14e titre et j’espère surtout que ça ne s’arrêtera pas à quatorze et que je vais continuer tout au long de ma saison à jouer comme ça.

Vous avez pris beaucoup de plaisir devant ce public. Le Palais des Sports de Marseille était archicomble (ndlr : 6 100 spectateurs)…

Oui, le Palais des Sports était comble, on est rentrés avec Lucas (ndlr : Pouille) juste après une victoire française en double, celle de Julien Benneteau et Nicolas Mahut. La salle était prête à nous recevoir, et ça fait toujours plaisir de rentrer dans une salle où les gens sont contents de nous voir et où ils ont envie de prendre du spectacle.

Comment qualifieriez-vous votre victoire ?

Pour moi c’est le résultat d’un travail, d’un travail bien fait. Je vais essayer de bien analyser tout ça. C’est vrai qu’on a tendance à analyser les défaites, mais parfois il faut aussi analyser les victoires. Et savoir ce que j’ai fait de bien ces deux dernières semaines, puis essayer de continuer sur cette voie.

On vous a senti en pleine possession de vos moyens…

Quand je suis à 100% et que je n’ai pas de douleurs, que tout va bien… ça étoffe mon jeu. Du coup, je suis capable d’arriver encore plus tôt sur le revers, de me placer et d’être encore plus précis. J’ai les moyens de vraiment très bien servir, et de beaucoup m’engager sur mon coup droit. Ça donne un niveau très haut, qui me permet contre un joueur très performant de tenir et tenir, et même de mettre parfois un petit coup de boost quand il le faut.

Vous êtes en avance sur vos objectifs, notamment celui d’intégrer le top 10…

Je ne pensais pas forcément être aussi bon aussi vite. Depuis que je vais mieux physiquement, je savais qu’à moment donné les résultats allaient certainement venir.

Votre vie privée et votre future paternité, ça peut être un frein pour votre saison ou la suite de votre carrière ? 

Forcément, c’est le domaine privé, c’est ce que je mettrai toujours en avant de toute façon. Le tennis c’est une chose, la vie ça en est une autre. Si j’ai à faire un choix à moment donné, je choisirai toujours la prudence et la famille.






Alexandre BOERO

(Twitter @AlexBoeroOff – Facebook @alexandreboerocom)

Crédit photo : Alexandre Boero


Publié le 27 février 2017 à 18h15

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *