Interview – La pétillante Tatiana-Laurence Delarue se livre sur les médias

Tatiana-Laurence Delarue a gentiment accepté notre interview entre deux tournages pour NRJ12, dont elle est une figure bien connue, grâce à sa participation dans le « Mad Mag« . Mais c’est grâce à Secret Story et au couple fort et solide qu’elle forme avec Xavier qu’elle est devenue célèbre. La pétillante blonde revient sur ses différentes expériences, mais aussi sur ses projets pour le futur : un petit bébé, une émission de télévision, ou encore une possible participation dans Danse avec les stars ? Découvrez-en plus sur la très attachante Tatiana-Laurence :

 

 

D’où vient ce surnom de « Baronne Tatiana » ? 

En fait, la première fois que je suis venue dans l’émission, où j’avais été très bien accueillie d’ailleurs, on a fait un petit débrief sur moi, des petites blagues… comme quand on arrive dans une nouvelle école. Et finalement, quand ils ont regardé les images de ma première émission, ils ont trouvé que parfois je rigolais comme une baronne, que c’était très chic, très classe… Du coup, pour rire, on a voulu m’appeler comme ça. Le public m’a mis en Top Tweet, « Baronne Tatiana ». Et depuis ce jour-là, à chaque émission, je suis en TT. Ça vient de là.

D’où aussi le fameux salut façon Miss France…

Oui, voilà. Je dois tenir mon rang de baronne voyons (rires).

Alors racontez-nous Tatiana comment se passe une journée type pour vous, notamment quand vous enregistrez le « Mad Mag ».

On a rendez-vous ici, à NRJ12, très tôt. Avant même de se préparer et de se faire beau, on a rendez-vous avec les chroniqueurs, producteurs et auteurs. On se retrouve tous dans une salle et on débriefe ce sur quoi on va parler aujourd’hui dans l’émission, comment on a trouvé telle ou telle personne, tel ou tel candidat par rapport à ce qu’on a vu dans un épisode de la veille. Et selon tout ça, l’émission est écrite, et après, on peut donner notre avis. Une fois que tout cela est fait, on passe au maquillage et à la coiffure. On fait une répétition générale, pour que la technique se mette en place notamment au niveau des caméras. Ensuite, on finit de se préparer, on passe voir les stylistes, et on enregistre l’émission, le live.

Si vous deviez donner un nom du meilleur ou de la meilleure candidat(e) de télé-réalité en 2017, celui ou celle dont on ne peut pas se passer, qui choisiriez-vous ? 

Je dirai Mélanie. Je les aime tous beaucoup, mais elle est très naturelle… Certains essaient d’avoir un personnage, de jouer. Mais on sent que Mélanie, des Anges, ne joue pas, elle est hyper naturelle et est comme ça dans la vie.

Cyril Hanouna ? « Derrière son côté je-m’en-foutiste, il a incroyable talent »

Tatiana et Xavier, son mari, dans « Touche pas à mon poste », le 17 janvier 2017 (Crédit photo : Twitter @TL_Delarue)

Les talk-shows comme « Quotidien », « TPMP », vous aimez bien ce genre d’ambiance ? Avec un gros plateau, beaucoup de public ? (Vous étiez d’ailleurs invités dans « Touche pas à mon poste » il y a quelques semaines avec votre mari).

Oui, bien sur. Les talk-shows comme « TPMP » j’aime beaucoup, on débriefe de toute l’actualité, on parle des audiences, de choses comme ça. Je suis assez passionnée par tout ce qui est audiovisuel. Et puis il y a des journalistes, des personnes qui viennent d’univers différents, et c’est passionnant. J’adore Cyril Hanouna. Derrière son côté je-m’en-foutiste, il a incroyable talent, on l’a vu quand il a animé le « Mad Mag » au mois de mars. Il a une aura, il est phénoménal. Je le regarde souvent, on apprend beaucoup de lui. Ça nous a vraiment fait plaisir de le recevoir dans l’émission, de voir comment il préparait en amont, comment il pouvait gérer les imprévus, c’était vraiment chouette.

Votre regard sur l’élection présidentielle ? Cela vous intéresse ou vous gardez cela à distance ? 

Evidemment oui… qui ne serait pas intéressé par l’élection présidentielle ? Ces dernières années, c’est très compliqué. On le ressent. On est toujours un peu perdu. J’ai l’impression qu’on vote un peu par dépit. Un coup, on a l’impression qu’on est dans le vrai quand on les écoute, puis finalement on se dit « bein peut-être que je me suis trompée de candidat ». On est tous perdu, je pense que je le suis pas plus pas moins que tout le monde.



Danse avec les stars : « J’aimerais bien l’année prochaine, oui […] Ce serait formidable » 

Sportive, Tatiana-Laurence (Crédit photo : Instagram tl_delarue)

Est-ce qu’on vous a déjà proposé « Danse avec les stars » ? 

Non, mais j’ai discuté il n’y a pas très longtemps avec la productrice de l’émission, on a un très bon contact. Peut-être l’année prochaine, qui sait. Pour tout vous dire, c’est un rêve de petite fille. Quand j’étais jeune, je faisais de la danse classique et de la danse latine, et lorsque j’ai perdu ma maman, quand j’avais 12 ans, j’ai dû arrêter tout ce qui est artistique : danse, peinture etc, et cela fut un gros choc pour moi. De reprendre un jour la danse en compétition, puisque c’était mon rêve, ce serait une revanche sur la vie. Une petite fille qui du jour au lendemain comme ça perd toutes ses activités artistiques parce qu’elle perd sa maman, c’est triste et terrible. Un jour je compte bien, oui, montrer ma capacité dans la danse et surtout ce qui est en moi, dans mon âme.

Donc, du coup, on peut le dire Tatiana, on pourrait bien vous retrouver l’année prochaine dans « Danse avec les stars » ? 

Ah bein j’aimerais bien l’année prochaine oui. Ce serait chouette. Après, ce n’est pas quelque chose de vital, mais pour moi ça veut dire quelque chose. Faire cette émission-là, ce serait vraiment formidable, par rapport à mon histoire. Car faire une émission pour faire une émission, je m’en fous un peu.

Et puis vous avez de réelles attaches avec le groupe TF1…

Je m’entends très bien avec eux depuis « Secret Story », ils nous suivent beaucoup mon mari et moi.

Tatiana-Laurence et son marie, Xavier (Crédit photo : Twitter @TL_Delarue)

Alors justement, Xavier votre mari a participé à la série « Les Mystères de l’amour », diffusée sur TMC. Je vous ai senti très fière après son expérience, est-ce que ça vous donne envie de replonger dans cet univers-là, que vous connaissez ? 

Oui, c’est vrai que j’ai déjà fait plein de courts-métrages, qui ont tous été primés. J’ai mis ça un peu de côté, parce que depuis deux ans je fais de l’animation télé, d’abord sur le câble puis maintenant sur NRJ12. En ce qui concerne le cinéma, je suis en pourparlers en ce moment sur un projet, mais ça peut être très long vous savez, ça peut prendre deux ou trois ans. J’avais passé des castings pour « Les Mystères de l’amour », mais j’avais dû décliner car les dates ne me correspondaient pas. Et finalement c’est Xavier qui a décroché un rôle.. donc comme quoi ! (rires). Il a un rôle de méchant, ce qui est assez drôle car c’est un peu à contre-emploi un petit peu. Il a été très bien reçu par toutes les équipes, Jean-Luc Azoulay (ndlr : producteur de la série) nous a dit qu’il était content des épisodes. On verra si son rôle va se finir en prison pour la vie ou si il va revenir dans une histoire d’amour… mais qu’il tombe pas amoureux d’Hélène, celui-là ! (rires)

Ah oui du coup là, vous risquez d’être un petit peu jalouse..

Bein il a quand même dit qu’elle était belle, que c’était une belle femme !




Depuis maintenant 6 mois, vous présentez régulièrement des chroniques dans le « Mad Mag », vous voudriez l’animer un jour ?

Animer non, parce que Ayem m’a très bien reçue, c’est une super copine et elle le présente super bien. J’aimerais beaucoup animer une émission, mais pas le « Mad Mag ». Je ne vois pas quelqu’un d’autre à la place d’Ayem. Elle est l’identité du « Mad Mag ». Je suis très contente d’avoir des chroniques, et être la Baronnista qui parle de la mode.

Alors justement, si un jour on vous dit, que ce soit NRJ12 ou une autre chaîne « Tatiana on te propose d’animer une émission, le jeudi à 22h30, et tu as carte blanche« , bon c’est un exemple, mais si vous aviez une telle proposition dans les mains, qu’est-ce que vous voudriez faire comme émission ?

Quand on a carte blanche on fait un talk-show, à l’américaine, façon « Fashion Police » sur E Entertainment, je ferai un truc comme ça, un peu rigolo où on débriefe sur les attirances, le monde des médias, où les chroniqueurs pourraient dire ce qu’ils veulent. Surtout qu’à 22h30, les chroniqueurs pourraient être libres et on n’aurait pas trop le CSA sur le dos. Un peu comme ce que fait Cyril.

Alors je ne vais pas me gêner pour passer l’annonce !

« Secret Story » va fêter cette année ses 10 ans d’existence. C’est l’émission dans laquelle on vous a découvert avec Xavier, et qui a littéralement changé votre vie…

C’était la première saison. Soit ça marchait, soit ça se plantait. Et pour moi on a réussi. D’une part, parce qu’on a fait pratiquement 7 millions à l’époque, ce qui aujourd’hui est énorme. Et d’autre part, parce que ça fait maintenant 10 ans que ça dure. Mais il n’y a pas que les candidats qui ont fait que ça a cartonné. Derrière, il y a toute une production, une équipe, TF1, Endomel. On a fait quelque chose de fort, et 10 ans après c’est encore là. J’ai hâte de fêter cet anniversaire. Je suis vraiment fière de cette émission, c’est quelque chose de positif, on perd son secret, il n’y a rien de dégradant.

Est-ce que vous allez participer cette année à l’émission, d’une manière ou d’une autre ? 

On en parle. Après, ce qu’ils vont faire, je ne sais pas. Dans tous les cas, moi, ça serait avec plaisir pour fêter cet anniversaire. Bon enfin ce serait surtout pour manger le gâteau hein (rires).

L’émission n’a-t-elle pas fait son temps ? Pensez-vous qu’elle a encore un avenir ? 

Si l’émission avait fait son temps, les producteurs n’auraient pas voulu continuer. On parle d’Endemol et TF1. Ils savent ce qu’ils font, ce sont des professionnels. Moi j’avais une émission qui débriefait justement de l’actualité des médias, et je posais la question aux gens dans la rue, et à chaque fois, quand je leur demandais ce qu’ils regardaient comme émission à la télévision, on me répondait « Secret Story » et « Les Anges » très souvent, même si cela ne plaît pas à tout le monde.

Des projets à court ou moyen terme pour vous Tatiana ?

Oui, à côté du « Mad Mag », j’essaie de remettre en place un peu la comédie. J’ai rendez-vous avec des agents et des réalisateurs, mais tout ça prend du temps. Je suis très heureuse dans la « Mad Team », je me sens très bien ici, j’y suis épanouie et heureuse. Il y a une nouvelle direction, des nouveaux directeurs que j’adore. Je suis bien-là.


Une question un peu plus privée, un petit bébé pour bientôt peut-être ?

Oui, vous connaissez mon histoire, au début je ne voulais pas avoir d’enfant parce que c’était compliqué. Aujourd’hui, ça fait un peu plus d’un an que je suis prête, depuis « Friends Trip » sur NRJ12, on en parle avec Xavier. Je viens d’arriver sur le « Mad Mag », je ne vais pas le faire tout de suite, mais ça peut arriver à tout moment.

« Dans la vie, on doit transformer toute souffrance positivement »

Vous avez beaucoup souffert quand vous étiez jeune, de corps, de coeur… Après Secret Story, vous avez fait de ces épreuves une force pour devenir et être celle que vous êtes aujourd’hui dans la vie, à 35 ans. 

Exactement. Je crois que dans la vie, on doit transformer toute souffrance positivement, sinon on ne s’en sort pas et c’est la dépression. Soit on décide d’être une victime à vie, soit on décide de se relever. Moi j’ai décidé de ne pas être une victime et de devenir une femme forte, épanouie. Alors oui, j’ai un bagage chargé, mais ça me permet de connaître la vie, de transformer positivement. Et ça me permet aussi d’être humaine, chose que beaucoup de gens oublient aujourd’hui.

Une vraie amoureuse de Disneyland Paris (Crédit photo : Twitter @TL_Delarue)

Vous avez tout dit Tatiana… Disneyland Paris, vous y êtes souvent, et le 12 avril ce sera l’anniversaire (le vrai) du parc.

J’y serai oui ! C’est chez moi là-bas (rires). On y est régulièrement, dès qu’il y a un petit brin de soleil. On adore Disney. Moi j’adore ce monde de féerie, j’ai regardé tous les Walt Disney. J’ai forcé Xavier à les regarder, du coup il les connaît tous. Ça fait du bien, on pense à rien, on redevient enfant. Et la magie de Disney, c’est qu’il n’y a pas d’âge pour cela.

C’est important pour vous cette proximité que vous avez avec les internautes sur les réseaux sociaux ?

Oui, déjà parce que j’ai créé une association, que je préside, contre les violences faites aux femmes. En plus de ça, je suis auteur, j’ai écrit plusieurs livres. Donc j’échange beaucoup sur cela avec les gens mais aussi sur la télévision. Ça déborde d’amour, de gentillesses. Ça fait du bien d’avoir tant d’amour comme ça, surtout quand on a souffert. Ça me remplit de bonheur, et je les aime de tout mon cœur.

La question piège pour terminer… vous partez sur une île déserte et vous ne pouvez prendre que trois objets, qui puissent rentrer dans une valise. 

Franchement j’ai besoin d’aucun objet moi, j’suis une aventurière ! Mon rêve c’est de partir en aventure avec Mike Horn. Je suis amoureuse de ce type (rires) que ce soit filmé ou non, et en plus je vous les donne mes objets tenez voilà.

Cette interview touche à sa fin. Je vous remercie Tatiana, vous êtes extrêmement sympathique, c’était très agréable de vous interroger. Je vous souhaite le meilleur pour la suite. Et on vous retrouve du Lundi au Vendredi, sur NRJ 12, dans le « Mad Mag » ! 

Pour moi aussi, à très bientôt, merci pour tout. Au revoir.


Retrouvez le livre de Tatiana-Laurence Delarue :

Au nom des femmes battues : Ma vie, mon calvaire, mon témoignage (éd. J. Lyon)

Twitter : @TL_Delarue




Interview réalisée par Alexandre BOERO, le 6 avril 2017, publiée le 10 avril 2017 à 9h20.

Merci à Tatiana-Laurence pour sa gentillesse et sa disponibilité.

(Twitter @AlexBoeroOff – Facebook @alexandreboerocom)

Crédit photo : Twitter @TL_Delarue