Tour d’Espagne 2017 : Profil, météo et favoris de la 4ème étape !

La 72ème édition du Tour d’Espagne s’est élancée le 19 août 2017 de Nîmes pour rallier Madrid le 10 septembre prochain, après 3 298 km de course. La rédaction vous présente le profil de la 4ème étape de la Vuelta, la météo, nos favoris, et notre pari du jour.




Le profil de ce mardi 22 août. Le peloton va laisser les pentes arides et difficiles des Pyrénées derrière lui pour prendre la direction du rivage méditerranéen, et Tarragone. La capitale de la région du Tarragonès, sera sans doute l’arbitre d’un sprint massif après 198,2 kilomètres totalement plats. Et pourtant, au départ de la station thermale Escaldes-Engordany (Andorre), les Romain Bardet and co ne verront que des montagnes, qui ne seront qu’un lointain souvenir à mesure que les jambes moulineront. Si ce n’est une petite bosse située à 56 kilomètres de l’arrivée, les hommes aux grosses cuisses ne devraient pas flancher. Malgré ses 13 km, l’Alto de Belltall enregistre un pourcentage moyen à peine supérieur à l’inflation européenne, autour des 2,8%, le long faux plat montant ne devrait pas permettre de réaliser une quelconque sélection. Pour information, les coups de bordures sont à exclure, puisque l’ensemble des coureurs seront à l’abri du vent. Donc du sprint, du sprint, rien que du sprint !

 

La ville du jour. Son quartier de pêcheurs, ses nombreuses constructions antiques, ses 15 kilomètres de plage… Tarragone est un des joyaux de la couronne espagnole. Son ensemble archéologique, composé de nombreux vestiges de l’Empire Romain, lui a valu la reconnaissance suprême en étant inscrit au titre de Patrimoine Mondial de l’Unesco (2000). À voir : les murs romains, le forum provincial, l’aqueduc, le musée national d’archéologie, ainsi que le vieux quartier de la ville où se mélangent les ruines antiques, médiévales, et autres bâtiments historiques. De plus, initialement prévus en 2017 les Jeux Méditerranéens se dérouleront finalement un an plus tard à Tarragone, du 22 juin au 1er juillet 2018. L’explication de ce retard est à chercher du côté de la situation politique instable rencontré par le pays. Lors de l’année 2016, il fallut attendre dix mois avant qu’un gouvernement se forme à Madrid, bloquant l’ensemble des projets espagnols.

Les favoris. Cette Vuelta a été boudée par les sprinters. En effet, avec un parcours très accidenté, offrant seulement 4 possibilités aux coureurs aficionados des routes rectilignes, et aussi pentues que la croissance française, il ne pouvait en être autrement. Parmi les favoris, vous retrouvez des noms n’ayant que peu brillé depuis le début de la saison, mais un Matteo Trentin peut aisément s’imposer, face à un Sacha Modolo revanchard suite à son mauvais sprint lors de la deuxième étape (terminé à la 5ème place).

♦♦♦♦♦ John Degenkolb ♦♦♦♦ Sacha Modolo ♦♦♦ Matteo Trentin ♦♦ Edward Theuns ♦ Magnus Cort Nielsen




Le pari de la rédaction. La jurisprudence de la 2ème étape, remportée par le Belge Yves Lampaert, devrait entraîner une vigilance extrême de la part des rares équipes de sprinters. Dans la longue liste des coureurs au palmarès faiblement prestigieux, roulant dans l’ombre des stars des grands Tours, Adam Blythe peut se faire une place au soleil et briller sur les bords de la Méditerranée. Le pistard anglais n’a certes que peu souvent levé les bras aux abords d’une ligne d’arrivée, mais sa belle troisième place à Gruissan, peut lui donner des ailes. Et peut être laisser entrevoir la plus belle de ses victoires chez les professionnels, depuis son titre de champion de Grande-Bretagne (2016).

La météo de l’étape. Alors que le nord de la France peine à retrouver des températures estivales, et le soleil entrevu durant le printemps. L’Espagne baigne dans le soleil et la chaleur. Au programme, du soleil rien que du soleil. Une fois la frontière française loin derrière, les températures devraient aisément remonter, comme un Froome dans le peloton après une pose pipi, pour atteindre les 28 degrés à Tarragone. Big up à nos amis belges, dont le thermomètre plafonne sous les nuages du nord.





Romain POMMIER

(Twitter @Focus_Malus – Facebook @alexandreboerocom)

Crédit photo : Twitter @lavuelta


Publié le 21 août 2017 à 18h38

1 commentaire sur “Tour d’Espagne 2017 : Profil, météo et favoris de la 4ème étape !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *