Est-ce la fin du direct à la télévision ?

(Crédit photo : La régie HD de M6 ; Cyril Bruneau/M6)

Le groupe TF1 aurait décidé de ne plus diffuser certains programmes en direct. La direction voudrait imposer une limite de dix minutes entre le live et la retransmission à l’antenne. Une directive qui proviendrait du Ministère de l’Intérieur, qui a pourtant très vite démenti. 

Le monde du petit écran a ressenti une sérieuse secousse ce jeudi. Les amateurs de « Secret Story » ont sans doute remarqué que l’émission n’était plus diffusée en direct depuis quelques jours. La société de production de la télé-réalité phare de NTI (groupe TF1) a mis Europe 1 dans la confidence. Selon la radio, il lui aurait été conseillée « de prendre certaines précautions pour la diffusion d’émissions en direct et en public« . 

Précautions ou menaces réelles ? 

Si l’information a été démentie Place Beauvau, le groupe TF1 aurait néanmoins décidé de prendre des mesures. Et elles sont radicales. Sont concernées notamment les émissions avec public comme « Danse Avec les Stars », « The Voice »« Secret Story » et même la cérémonie des NRJ Music Awards, qui se tiendra le 12 novembre prochain. La prochaine élection de Miss France est aussi évoquée.

A partir de maintenant, ces shows ne seront plus diffusés en direct. Les téléspectateurs subiront une latence d’une dizaine de minutes pour ces programmes. Plusieurs raisons peuvent être évoquées. La France entre bientôt en période électorale, et il est possible que les émissions retransmises en direct soient des cibles privilégiées pour des manifestations à caractère politique, comme l’envahissement d’un plateau. Mais en ces temps difficiles, le Gouvernement craint peut-être que surviennent d’éventuels actes malveillants en plein direct. Peut-être la version officieuse.

Les JT et Cyril Hanouna comme résistants  

Pour l’instant, les journaux télévisés maintiennent en direct. Probablement parce que le terrain est moins « sensible ». Curieux quand on sait que le 8 avril 2014, le plateau du JT de France 2 avait été envahi par des intermittents (vidéo ci-dessous). Ce qui renforcerait la thèse selon laquelle des menaces graves et sérieuses ont pu être captées par le Ministère de l’Intérieur, et que celui-ci en aurait logiquement informé les chaînes.

Selon le blog jeanmarcmorandini.com, Cyril Hanouna a fait le choix de rester en direct. L’animateur a dû recevoir l’aval du Groupe Canal, soumis à condition. « Touche pas à mon poste ! » ne pourra plus proposer de happenings en dehors du studio de la chaîne aux téléspectateurs, comme « Baba » en avait l’habitude par le passé. Encore une fois, on peut émettre l’hypothèse que les menaces sont effectives et sérieuses.

Nul doute que de nouvelles informations vont sortir de part et d’autre dans les prochains jours.

 

 

Alexandre BOERO