Affluence – La MLS décolle et tacle la Ligue 1 !

Pour la première fois de son histoire, la Major League Soccer a attiré plus de supporters que la Ligue 1, en moyenne par match, lors de la saison 2015-2016.

 

Les chiffres viennent de tomber, et une fois de plus, la France est à la traîne. Mais cet indicateur ne devrait pas trop d’impacter le famélique score de satisfaction des français, tombé ce jour, envers l’action de leur Président. Parenthèses politique et sondage refermée.

Il est question ici de l’affluence moyenne dans les stades de football à travers le monde. Et à ce petit jeu, la Ligue 1 française se fait dépasser de toute part. Que se soit par le très exotique et pourtant néo-championnat indien (mais déjà en perte de vitesse). Ou par la deuxième division allemande (si on prend en compte les tours de barrages relégations et promotions). Mais le plus surprenant vient de l’autre côté de l’atlantique.

Le championnat Américain est en plein Boooom…

 

Là-bas le ballon tente de se faire une place au soleil, depuis sa création en 1968. Avec des succès plus ou moins mitigés, entrecoupés d’une faillite ayant entraîné l’interruption du championnat quatre années durant, de 1985 à 1989.

Les affluences moyennes des Ligues US (en milliers de spectateurs)

Toutefois, les récentes données viennent attester d’un net regain d’intérêt des (nord) américains pour le ballon rond. Quelques 21 692 supporters US sont venus garnir, en moyenne sur la saison 2015/2016, les travées des stades de la Ligue Nord-Américaine de Soccer. Ainsi, pour la première fois de son histoire, la Major League Soccer (MLS) surclasse les spectateurs (20 894 en moyenne sur la même saison) s’étant déplacés dans les stades hexagonaux.

Cette inversion des courbes est à mettre en parallèle avec le recrutement de stars, telles que Pirlo, Drogba, David Villa, et Giovinco. Toutes venues chercher une préretraite dorée chez nos amis Yankees. Il serait injuste de ne pas mettre en exergue un championnat qui se structure. Les créations de nouvelles franchises, telle que celles du New York City FC et le Orlando City Soccer Club en 2015, dans des villes avides de divertissements variés, provoquèrent une réelle l’émulation. Le nombre de clubs au sein de la MLS a doublé, passant de 10 à 20, en l’espace de 20 ans et atteindra 24 équipes en 2020. Les droits télévisuels ne sont pas en reste ! Ils ont tout simplement été multipliés par trois. Pour atteindre les 90 millions de dollars. De plus, la Fédération Américaine apparaît sur la deuxième marche du podium mondial en nombre de licenciés. Derrière l’Allemagne (4,2 millions contre 6,3 millions en 2014).

… Mais tellement loin des autres !

 

Cet « American Dream », est toute fois à nuancer. Car avec ses 318 millions d’habitants (si on exclut le canada qui participe à la MLS et aux autres ligues US), le pourcentage de licenciés apparaît bien maigre comparativement aux pays européens.

Droits TV des championnats américains (en millions de dollars)
Droits TV des championnats américains (en millions de dollars)

Tout comme les droits télés, où la NBA dépasse les 2 milliards et la NFL 7 milliards par saison, les affluences moyennes sont loin de détrôner les autres ligues professionnelles.Voire même les compétitions étudiantes dans un pays où le sport est Roi, le championnat universitaire de football américain rassemble en moyenne 43 933 personnes dans les gradins, et a même attiré 156 990 personnes  le 10 septembre dernier au Bristol Motor Speedway. Ainsi la MLS, se taille un petit bout, de plus en plus gros, de steack Black Angus. Mais elle est encore loin de pouvoir finir l’assiette engloutie par les géants que sont les autres ligues majeures.

 

Le Bristol Motor Speedway, symbole du show sportif à l'américaine
Le Bristol Motor Speedway, symbole du show sportif à l’américaine

Affluences Moyennes de la saison 2015/2016 de Football :

Allemagne

43 309 spectateurs

Angleterre

36 451 spectateurs

Espagne

28 076 spectateurs

Italie

22 162 spectateurs

Inde

26 376 spectateurs

Chine

24 205 spectateurs

Mexique

24 768 spectateurs

Argentine

21 374 spectateurs

USA

21 692 spectateurs

France

20 894 spectateurs

Pays Bas

19 276 spectateurs

Romain POMMIER

Crédit photo – Twitter @NYCFC et @BMSupdates – Romain POMMIER @Focus_Malus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *