“Dans les yeux d’Olivier” s’intéresse aux portés disparus sur France 2

France 2 diffuse un numéro inédit du magazine “Dans les yeux d’Olivier” le 26 septembre à 23h35, consacré cette semaine aux personnes portées disparues. 





C’est un nouveau numéro très poignant que France 2 diffusera le mardi 26 septembre 2017 à 23h35. Cette semaine, Dans les yeux d’Olivier s’intéresse aux portés disparus, dont les affaires restent, hélas, non élucidées.

Chaque année, entre 40 000 et 50 000 disparitions sont signalées en France. Dans la grande majorité, elles sont résolues et se terminent par un heureux épilogue, comme les fugues, ou les disparitions volontaires. Pourtant, certaines restent non élucidées. Et c’est à ces dernières que le journaliste Olivier Delacroix s’est intéressé. Avec bienveillance.

Face au manque d’action ou à l’incapacité des services policiers et judiciaires, ce sont souvent les familles qui prennent la main et mènent l’enquête, parfois dans le désarroi le plus total.

Le magazine proposera plusieurs histoires différentes, comme Laetitia, cette jeune femme de 33 ans, disparue en septembre 2012 et dont la voiture avait été retrouvée en Italie, abandonnée tous phares allumés devant une résidence de bord de mer. Sur la vidéo d’une caméra de surveillance, on voit Laetitia en fuite. Toutes les hypothèses sont possibles…

Ou bien encore la disparition de Habib, le bébé de Jennifer, enlevé par son père il y a trois ans. Quelques mois plus tard, l’homme avait été retrouvé mort, mystérieusement décapité. Pourtant, aucune trace du petit Habib… Si l’enquête est aujourd’hui au point mort, Jennifer mène seule le combat pour retrouver son enfant.

Autre disparition bouleversante, celle du jeune Lucas, dont Eric et Nathalie n’ont plus de nouvelles depuis le 18 mars 2015, alors qu’il errait autour de la maison familiale. Les parents espèrent toujours retrouver leur fils.

L’avis de la rédaction : ♦♦♦♦ Poignant, émouvant, il vous faudra avoir le cœur bien accroché pour regarder le magazine. Mais ces bouleversantes histoires ne feront que vous rappeler que la prudence doit être le maître mot, dans une société ou plus rien ne fonctionne normalement.





Alexandre BOERO

(Twitter @AlexBoeroOff – Facebook @alexandreboerocom)

Crédit photo : © Laurent JULLIAND


Publié le 19 septembre 2017 à 08h20

Laisser un commentaire