L’AS Monaco annonce l’acquisition d’un club de deuxième division belge

La direction de l’AS Monaco a annoncé vendredi soir sur son site internet avoir acquis le club de deuxième division belge, le Cercle Bruges.

 

Depuis son retour en Ligue 1 en 2013, l’AS Monaco n’a pas fait de faux-pas. Le club coaché par Jardim est même en passe de devenir Champion de France devant l’ogre de l’élite, le PSG, et obtenir ainsi son premier titre en Ligue 1 depuis dix-sept ans. Mieux, le Rocher a ébloui l’Europe en Ligue des Champions cette saison, et garde encore un espoir de rallier la finale de la prestigieuse compétition.

Mais le club monégasque appartenant à Dmitri Rybolovlev n’est pas qu’une vitrine, c’est aussi une institution qui sait appréhender le marché et découvrir puis façonner des talents pouvant être revendus à prix d’or. Et même si Kylian Mbappé venait à quitter à l’ASM pour le Real Madrid ou un autre club du top 5 européen, comme cela est annoncé, Monaco saurait s’en relever. Car c’est comme ça, le système est bien rodé.

Vendredi 5 mai 2017, le club de la Principauté a franchi un nouveau pas dans sa stratégie de développement en faisant acte d’acquisition d’un club belge de deuxième division, tout sauf modeste, soyons clairs ! Le Cercle Bruges KS, désormais propriété monégasque, possède une véritable histoire comme on les aime. L’entité brugeoise fondée en 1899 est triple championne de Belgique, double vainqueur de la Coupe nationale. Le club a même pris part à l’édition 2010-2011 de l’Europa League, éliminé seulement au 3e tour par les Chypriotes de l’Anorthosis Famagouste. Avouons qu’il y a pire comme palmarès. Le Cercle Bruges, c’est aussi un stade digne de la Ligue 1, doté d’une capacité de plus de 29 000 places. Le Cercle n’est aujourd’hui pas vraiment à sa place…

Le stade Jan Breydel, terrain de jeu du Cercle Bruges (Source : Panoramio / Auteur : V&A Dudush)

Cette acquisition par l’AS Monaco du club brugelin s’inscrit parfaitement dans la stratégie du développement sportif à travers sa politique de jeunes talents en devenir. Et justement, elle est loin d’être due au hasard, puisque quatre espoirs de l’ASM sont prêtés au CBKS cette saison, dont le gardien international espoir français formé à Nancy, Paul Nardi.






Alexandre BOERO

(Twitter @AlexBoeroOff – Facebook @alexandreboerocom)

Crédit photo : Twitter @cercleofficiel


Publié le 6 mai 2017 à 09h15

Laisser un commentaire