La chaîne de télévision M6 sur le point de racheter RTL, RTL 2 et Fun Radio

Le Groupe M6 est entré ce mardi en négociations exclusives avec RTL Group, actionnaire qui détient 48,4% de son capital. Le rachat du pôle radio et de sa régie publicitaire devrait se faire pour 216 millions d’euros.  

 

Le Conseil de Surveillance du Groupe M6 a accepté à l’unanimité le projet d’acquisition du pôle radio français de RTL Group (RTL, RTL2 et Fun Radio) et de sa régie publicitaire (IP France et Régions). Le Groupe M6 est entré en négociations exclusives avec son actionnaire de référence, RTL Group.

Dans un communiqué publié mardi sur son site internet, le groupe de télévision M6 annonce que le projet fait naître une opportunité double :

  • le pôle radio RTL pourra accélérer sa croissance et son développement, notamment dans les domaines cross-médias, grâce à une complémentarité avec les équipes du Groupe M6,
  • le Groupe M6 pourra, quant à lui, renforcer ses positions globales sur le marché français des médias et de la publicité.




Le gros coup (coût) du groupe M6

En rachetant le pôle radio de RTL Group, premier groupe radio privé en France, M6 réussit un coup d’éclat qui lui permet de s’emparer de trois stations majeures. Et de mettre un pied -voire deux- au sein d’un média que lui échappait. RTL n’est autre que la 1ère en France, Fun Radio la 2ème radio musicale derrière l’inaccessible NRJ. Enfin, RTL2,  avec une part d’audience de 4,5%, occupe la 6ème place des radios musicales du pays.

Les trois stations touchent chacune un public différent. Et là et le tour de force du Groupe M6.

Nicolas de Tavernost, Président du Directoire du Groupe M6, a déclaré : “Ce projet est une étape importante pour le groupe qui réaliserait ainsi la plus grosse opération de croissance externe de son histoire, ajoutant à ses autres activités le métier de la radio, atout indiscutable d’une offre plurimédia. Il permettrait ainsi d’associer le 2ème groupe privé français de Télévision avec le 1er groupe privé français de Radio.”

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel devra donner son aval pour que les négociations aboutissent de manière définitive. Même chose au Luxembourg, où c’est le Gouvernement qui devra être consulté sur le projet de transaction.


Nicolas de Tavernost sous le charme d’Ophélie… par LeHuffPost

Alexandre BOERO

(Twitter @AlexBoeroOff – Facebook @alexandreboerocom)

Crédit photo : © Logo Groupe M6

Laisser un commentaire