Clara Morgane vous souhaite une Bonne année 2021

L’entrepreneuse et productrice marseillaise a délivré un long message sur les réseaux sociaux en marge du passage à la nouvelle année.

Ce vendredi 1er janvier 2021, Clara Morgane n’a pas oublié ses suiveurs. Celle qui fêtera avant la fin du mois son 40e anniversaire a adressé un court message à sa communauté pour basculer en 2021. “Bye 2020. Très bonne année à tous”, a-t-elle écrit sur les réseaux sociaux. Mais la veille, le modèle et créatrice de ce qu’elle appelle “la boutique de l’amour” (le Clara Morgane Store) avait dressé un bilan exhaustif d’une année 2020 hélas très riche en événements difficiles.

À ne pas manquer : Bonne et heureuse année 2021 ! Notre lettre de vœux

Une année 2020 pour le pire…

“2020 nous a empêché, enfermé, effrayé”, a écrit Clara Morgane, qui comme tout le monde a subi, tant sur le plan personnel que professionnel, les confinements successifs dus à la pandémie de coronavirus. La native de Marseille s’est aussi remémorée divers événements de 2020.

“L’incendie en Australie a brûlé 186000 km2 et tué 1 milliard d’animaux. Le drone américain qui a abattu un général iranien nous a fait frôler la 3ème guerre mondiale. Tandis que les tensions raciales liées à la brutalité policière atteignaient un point d’ébullition, nous avons dû faire face à la pire pandémie de l’histoire récente, qui a tué 1,8 million de personnes, et Donald Trump nous a suggéré l’injection de désinfectant.”

Sans oublier le César du meilleur réalisateur, attribué sous le feu des critiques à Roman Polanski, en février dernier, “accusé et condamné pour agressions sexuelles”, rappelle Clara Morgane. Difficile effectivement, à la lecture de ces mots, d’oublier cette année 2020 que pourtant nous aurions préféré zapper.

À lire aussi : Karine Ferri : plus qu’une animatrice, un atout pour TF1 (Photos)

Les disparitions de Zizi Jeanmaire, Annie Cordy et Juliette Gréco ont aussi ému le mannequin. Pour une toute autre raison, l’assassinat du professeur Samuel Paty restera dans toutes les mémoires, lui qui fut décapité “pour avoir montré à ses élèves une caricature de Mahomet pendant un cours sur la liberté d’expression”, se souvient-elle.

© Instagram @claramofficiel

…mais aussi le meilleur

“Et si nous retenions les actes de générosité, des gestes pour la planète et l’égalité, les exploits qui pourraient nous changer la vie”, écrit Clara Morgane à ses abonnés. Car effectivement, il n’y a pas eu que du mauvais dans cette longue année 2020. Et il est bon de le rappeler !

Parce que la nature a pu souffler pendant le confinement, les dauphins roses ont fait leur retour dans la baie de Hong Kong et des espèces que l’on pensait disparues ont vu leur population augmenter. 50 à 90 % de la biodiversité marine pourraient même être restaurés d’ici à 2050. 2020, c’était aussi l’éradication de la polio en Afrique. (…) Une étudiante de 23 ans a été primée pour son matériau biodégradable créé à base d’écailles et qui pourrait remplacer les emballages plastique. Joe Biden a été élu et le Soudan a adopté une loi criminalisant la mutilation génitale féminine.

Nul ne sait encore ce que 2021 nous réserve. Et pour cette seule raison, il serait dommage de s’interdire de rêver à de meilleurs jours. Comme comme le résume si bien la Sudiste de 39 ans : “Alors même si le quotidien reste une épreuve, il est possible d’apercevoir la lumière. Soyons positifs, soyons créatifs.”

https://www.instagram.com/p/CJfv58DnplL/

Crédit photo : © Instagram @claramofficiel

A propos de Alexandre Boero 5534 Articles
Journaliste et Fondateur du site AlexandreBoero.com (2,1 millions de visites depuis octobre 2016) / Journaliste-reporter sur Clubic.com

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*