Football – Ligue 1 : Le digeo (digestif) du dimanche

Il a fait beau -bon plus ou moins beau- ce week-end. Vous n’avez pas pris l’abonnement Bein. La rédaction (enfin moi) est là pour vous faire un rattrapage des « faits » Ligue 1 du week-end. Comme ça, plus d’excuse pour ne plus répondre aux questions de Jeannot, lundi à la machine à café ! Alors avec ou sans sucre le cappuccino à 50 centimes ?

 

football-toulouse-metz
Case Départ était vraiment le meilleur film de Fabrice Eboué, celui avec Dieu tourné à Toulouse est vraiment naze…

Toulouse 1-2 Metz – Alléluia, Dieu n’est pas sur terre et encore moins à Toulouse. Après avoir surfé, sur la vague victimaire « les journalistes veulent nous voir en Ligue 2, montrons leur que nous avons des couilles… », lui permettant de sauver par miracle le TFC, le combo du discours plein de testostérone et de haine, commence à voir son effet dissous par le temps et la lassitude. En effet, Dieupraz et ses boys viennent d’enregistrer une deuxième défaite de suite à domicile. Le château sur les contreforts de la Garonne n’est plus imprenable ! Il aura suffit à Metz de cadrer 50% de ses frappes pour en mettre deux dans les cages du futur de la sélection française Alban Lafont. La réduction en toute fin de match d’Odsonne Edouard, ne servit à rien. Retour de l’humilité chez José Dieupraz ? Qui a dit sur Guardiola “C’est certainement un grand entraîneur mais dites-lui de venir prendre le 19e budget de L1 avec l’effectif qui ne bouge pas et on verra si les progrès sont édifiants”. Peut-être à son époque ETG n’était appuyé que par un tout petit groupe local du nom de Danone, et a remporté de multiples trophées donc il est dans la capacité de donner des leçons à Pep « certainement un grand entraîneur ».




Ah ces amateurs !! Ils sont toujours heureux de découvrir de véritables installations, mais qui paraissent trop grandes pour eux !
Ah ces amateurs !! Ils sont toujours heureux de découvrir de véritables installations, mais qui paraissent trop grandes pour eux !

Marseille 1-0 Caen – Parce que Barcelone et le football incarnent un album des Beatles, la ligue 1 se rapproche alors de l’unique tube de Daniel Guichard « Mon Vieux » (Youtube est votre ami, pour ceux ne connaissant pas). « Dans son vieux pardessus râpé, Il s´en allait l´hiver, l´été, Dans le petit matin frileux, Mon vieux ». En résumé, c’est triste, pas entraînant, déprimant. Et sans les vapeurs de cannabis qui embaument les travées du Vélodrome, il aurait été impossible d’apprécier ce match ni même de s’y intéresser. Car celui-ci avait un goût amer d’un 32ème de finale de Coupe de France, le vent froid soufflant dans les bronches d’un Vélodrome clairsemé, le mois de janvier en moins. D’un côté l’équipe amateur, qui défend le mors aux dents recroquevillée à 11 dans son propre camp. Et de l’autre, les professionnels incapables du moindre décalage en raison d’une tactique adverse digne de la tortue romaine. Il en aura fallu des passes, des coups de cul de Gomis, des coups de reins de Thauvin, des coups de génie de Lopez… Mais rien n’y faisait jusqu’à la 81ème. À force de tanguer de tout les côtés, les caennais ont laissé la porte du paradis s’ouvrir par l’intermédiaire d’une tête salvatrice de l’ancien pestiféré Rolando, sur un centre de Gomis. Du côté caennais le néant absolu, si ce n’est une défense héroïque, une interrogation tout de même… Comment peut-on encore jouer ainsi au XXI siècle ? En étant des professionnels affrontant le 14ème de Ligue 1. Tout simplement, parce que Caen est une équipe entraînée par la bonne odeur d’une pizza Domino’s, vers les matchs du lundi soir dans des stades entièrement vide de petites villes de province… Sinon côté marseillais, Tonton Daniel a un beau paragraphe pour vous « L’été, on allait voir la mer, Tu vois c’était pas la misère, C’était pas non plus l’paradis, Hé oui tant pis ». Les trois premiers points de Garcia, qui font du bien au moral et aux chœurs !




Moa pas bienche entendre, moa lireche sour les lèvresses
Moa pas bienche entendre, moa lireche sour les lèvresses

Lorient 0-3 Monaco – Les relégués en Ligue 2 Lorientais recevaient vendredi soir, les défiscalisés Monégasques avec la ferme intention de montrer que cette dernière place au classement n’est pas digne d’une équipe du brillant Loïc Féry. Malgré toutes les bonnes volontés du monde, et les innovations tactiques (passer du 4-4-2 au 4-4-3), nos amis bretons ont pris le tarif de groupe appliqué à la Ligue 1 par Monaco ! Soit minimum 3 buts marqués et cette fois-ci aucun encaissé. Pourtant, les nouveaux joueurs de Casoni ont semé le doute dans les têtes de l’équipe de Jardim. Ainsi, les 3 supporters de l’ASM présents au stade du Moustoir, auront patienté jusqu’à la 64ème minute pour voir Falcao marquer (seulement une minute après sa rentrée) et leur équipe dérouler grâce à l’inévitable Lemar (67ème) et Boschilia (90ème +3). On se rapproche tout doucement d’un divin Oasis ou Arctic Monkeys, de la grande époque, du côté du rocher !

Nous aurions pu vous parler de la triste victoire de Lyon à Lille (1-0) mais nous ne voulons pas nous froisser avec les Lyonnais. Nous aurions pu aborder les des trois matchs nuls 1-1 (Rennes-Angers, Bastia-Montpellier, Guingamp-Bordeaux), ou les victoires de Nancy et du PSG (contre Dijon, Nantes) mais honnêtement le match de Marseille et la chanson de Daniel Guichard nous ont bien flingué le moral. Sinon ce soir Saint-Etienne joue dont optez plutôt pour un peu de poésie avec «le Fabuleux destin d’Amélie Poulain » sur C8.





Romain POMMIER (Twitter @Focus_Malus)

Crédit photo : Twitter OM_Officiel – AS Monaco – Daniel Guichard 

Alexandre Boero

Journaliste et Fondateur du site AlexandreBoero.com (1,7 million de visites depuis octobre 2016) / Journaliste sur Clubic.com

Une pensée sur “Football – Ligue 1 : Le digeo (digestif) du dimanche

Laisser un commentaire