Football – La Revue des Tweets après France – Côte d’Ivoire

Comme prévu, le match amicale entre la l’Equipe de France A’ et la Côtes d’Ivoire B aura laissé un arrière goût d’amertume aux téléspectateurs, celui d’avoir perdu 2 heures de leur temps dans un divertissement qui n’avait rien de distrayant bien au contraire. Un magnifique 0-0 a classé dans la bibliothèque des matchs entre un épisode de l’Inspecteur Derrick et un autre de Louis la Brocante, mais l’épilogue moralisateur en moins. Quoique…

;

Pourtant tout avait bien commencé, un véritable stade de football avait été choisi comme décor d’une rencontre opposant le vice champion d’Europe au champion d’Afrique en titre (qu’il sera compliqué de conserver avec un tel effectif). Et avec de chaque côté du terrain le retour d’un gamin Star formé à la Gaillette, le centre de formation de Lens.

Un cadre, des supporters, de l’émotion… Tout était réuni, sauf le foot.

Le premier indice, d’un épisode pourri, est venu par l’annonce des compositions des deux équipes avec pas moins de 7 changements pour la France et une flopée d’absents pour les Ivoriens.

Même si la première titularisation de Rabiot a quelque peu soulevé l’enthousiasme de la toile mais surtout celle de Bixente Lizarazu, en extase devant la facilité technique du gamin, il oublia de mentionner la nonchalance par moment insolente du Parisien.

La Côte d’Ivoire faisait avec les moyens du bord, bien loin des précédentes générations qui laissaient entrevoir un destin doré aux Éléphants.

Toutefois il y avait un autre signe, apparaissant en filigrane, annonciateur avec la présence sur la feuille de match de 5 joueurs ayant ou jouant au Stade Malherbe de Caen! une première dans l’histoire du club. Et surement d’une rencontre internationale de ce niveau.

Malgré ces signaux plutôt négatifs envoyés par les deux sélectionneurs français, la motivation était toujours présente parmi les supporters, chacun trouvant une raison de suivre le match.

Puis dès les premières minutes, une odeur de déjà vu s’échappait de la rencontre, un je ne sais quoi qui plane dans l’air et qui te fait dire que ça ne va pas se passer comme tu le souhaitais, qu’il n’y aura pas un 3-2 éblouissant pour les Bleus ni pour quiconque. L’ouverture d’antenne de TF1 sur le clapping du Kop Français laissait craindre le pire, les chants aux sonorités Irlandaises (l’air de « Will Grigg on fire »…) confirmèrent la chose et les commentaires footix sur les réseaux sociaux constituèrent l’ultime indice (de masse), que vraiment cet épisode ne serait là que pour faire le nombre un peu comme lors de la vente d’une nouvelle série aux télévisions (mieux vaut annoncer à une chaîne qu’elle pourra captiver des temps de cerveaux utiles pendant 16 épisodes que 9).

Rabiot qui ne décroise pas assez sa tête, Gameiro dans le petit filet, Sidibé faisant n’importe quoi sur son placement, Costil incapable de saisir un ballon, le goal ivoirien perdant le cuir dans une sortie tout seul, Pogba…et bien Pogba.

Seul N’golo Kanté fit son boulot. Propre à la récupération, plus de 70 ballons touchés à la pause, très peu de perdus, des sorties propres, et 35 km parcourus en 45 minutes (record du monde !! bon c’est une blague ne sortez pas ça au débrief à la machine à café). Une première mi-temps d’un ennui passable, rythmé par quelques occasions de part et d’autre avec notamment un but sur hors jeu de Salomon Kalou (la pépite dans Football Manager 2004).

twetfootfrancecoteLa mi-temps s’achève avec la bouche pâteuse de l’ennuie et d’un roupillon qui s’est glissé entre les 2 premiers et seuls ballons touchés par Dembélé (avec Martial, n’aurait-on pas inauguré une nouvelle catégorie d’internationaux français ? après 1998 dès qu’un joueur pouvait aligner 3 jongles il devenait le « Nouveau Zidane », avec Anto un footballeur courant vite, plantant quelques buts et ayant moins de 20 ans ne deviendrait il pas le «Nouveau Martial »). Provoquant une succession de message relativement drôle de la Tweetosphère.

Malheureusement le 2ème acte ne sera que pire, les 3 changements (Varane par Koscielny, Pogba par le “Fils Deschamps” alias Sissoko, Dembélé par Fékir) au sortir des vestiaires auront eu le mérite d’engluer un peu plus la France au milieu de terrain avec des joueurs à cours de formes physiques.

Alors que Bernard Lacombe avait fustigé le choix de DD, quand à la sélection du Messi Lyonnais, sa rentrée aura prouvé que Nabil est encore très (très mais très) loin de son niveau, surement à cause d’une légère surcharge pondérale et d’une peur des contacts. Comme l’on fait remarqué certains tweetos.

twetfootfrancecotebSeul moment palpitant, l’ultime parade de Costil à la 89ème minute sur une frappe à bout pourtant de Pépé, nous rappelant alors les qualités du gardien Breton qui jusque là avait éprouvé quelques difficultés, et permis ainsi aux bleus d’arracher un bien triste 0-0 sous les copieux sifflé de Bollaert.

Ce soir il y avait 3 camps :

– le premier, fan de football qui s’est vraiment fait chier, et dont la reprise du boulot après un long week-end l’a bien épuisé,

– le deuxième, supporter Ivoirien fier de son équipe

– le troisième, les supporters présents au stade

Et sinon pour les autres il y avait un véritable match de foot qui sent bon la bière, la viande grillée, le cuir et la baston Argentine-Colombie, avec une victoire 3-0 des potes de Messi !!

Romain POMMIER (Twitter : Focus_Malus)

 

1 commentaire sur “Football – La Revue des Tweets après France – Côte d’Ivoire”

Laisser un commentaire