Interview – Cerise Calixte, alias “Vaiana”, artiste aux talents multiples

Cerise Calixte est une artiste qui a tous les talents. Chant, danse, piano, elle est Vaiana, héroïne du dernier Disney. La jeune femme se livre avec douceur et sincérité au travers d’une interview exclusive dans laquelle elle parle de son enfance, de l’expérience The Voice, du film et des médias. A lire sans aucune modération.  

 

¤ Première partie : Cerise, de l’enfance à Disney ¤ 

 

Cerise, comment vous est venu cet amour pour la musique ?

Mes deux parents sont artistes, chanteur-danseur. Donc très tôt, j’ai baigné là-dedans. J’étais au conservatoire en chant, piano et danse. Depuis toute petite, je prends des cours. Mes parents m’ont formée aux différents arts. Mais ce n’était pas ce que je voulais faire comme métier quand j’étais petite. Quand j’étais ado, je voulais être professeur des écoles. Après mon bac, j’ai fait une prépa littéraire, et j’ai enchaîné sur des études de math-éco. Puis finalement, j’ai intégré une école de commerce, j’ai un peu touché à tout. Je suis diplômée d’école de commerce. En parallèle de ce cursus, j’ai pu entrer dans une école de comédie musicale, j’ai ainsi très vite commencé à être sur scène, sur des spectacles. C’est comme ça que j’ai démarré ma carrière : à l’école la journée et sur scène le soir, notamment dans Footlose, Avenue Q. Puis se sont enchaînés La Belle et La Bête, le Magicien d’Oz, et maintenant Vaiana.

Sacré parcours déjà… quelles musiques ont bercé votre enfance ?

J’aimais beaucoup Whitney Houston comme artiste anglo-saxonne, et Francis Cabrel comme artiste français. Enfin, j’aime toujours les deux d’ailleurs ! (rires)

Après The Voice, « Je savais qu’il y avait plein d’autres choses qui m’attendaient »

cerise-calixteIl y a eu l’expérience The Voice en 2015, comment ça s’est fait ?

La production essayait de me faire venir depuis plusieurs années. Cette année-là, j’ai accepté. D’un commun accord, on a choisi la chanson « Libérée Délivrée » pour essayer de représenter le monde de la comédie musicale. En essayant de voir ce qui allait se passer. Il se trouve que le jury m’a félicitée mais n’a pas aimé l’univers et la chanson, donc il ne s’est pas retourné… J’en garde un très bon souvenir parce que l’équipe était super. C’était une belle expérience. Je ne l’ai pas vécue comme un échec ou une déception parce que pour moi c’était une étape supplémentaire dans ma carrière. Je savais qu’il y avait plein d’autres choses qui m’attendaient, et je ne suis pas quelqu’un qui se laisse abattre, du coup je suis passée à autre chose très rapidement. Puis j’étais sur scène en même temps. Ça a été une étape au milieu du reste.

Avez-vous eu des nouvelles d’un des membres de la production de The Voice ou même d’un ex-candidat justement ?

Aucune mis à part Bruno Berberes, le directeur de casting de l’émission, qui m’a appelée pour me féliciter, et me dire qu’il était heureux qu’il m’arrive de belles choses.

Est-ce que c’est suite à ce passage sur TF1 que Disney a pris contact avec vous ?

Pas du tout (rires). C’est ce qui est drôle d’ailleurs, car oui, je chantais une chanson Disney sur The Voice. Ce qui s’est passé, c’est que j’avais du temps pour moi, et à ce moment-là, j’ai décidé de me consacrer au doublage, d’en apprendre les techniques, d’aller voir des plateaux de doublage, et rencontrer des directeurs de plateau pour observer les comédiens travailler. De là, j’ai rencontré Barbara Tissier, qui s’occupait des effets voix pour Vaiana et qui travaillait avec le directeur créatif du film. On a échangé rapidement, je lui ai donné mon CV. Elle m’a contactée par la suite pour procéder à des essais voix. Pour les voix chantées, c’était Claude Lombard qui s’occupait du casting. J’ai passé ces tests voix chantée et parlée. Quelques mois après, j’ai eu la réponse.




Quelle relation vous aviez –encore aujourd’hui même – avec l’univers Disney ?

Comme toutes les petites filles, les films de princesses me faisaient rêver ! Après, petite, je jouais beaucoup dehors, je regardais peu la télé finalement. Et puis entre le piano, le solfège, la danse, c’était compliqué. Mais malgré tout ça, je croyais complètement à la magie Disney. Vraiment. Pour moi, il n’y avait pas de personne derrière les voix. C’est beaucoup plus tard que je me suis dit « ah oui, il y a quelqu’un qui chante derrière, ce n’est pas que du dessin. » Je suis d’autant plus fière et heureuse de participer à créer cette magie pour les enfants.

Quel est votre Disney préféré ?

Aladdin.

Et le deuxième ?

J’aimais beaucoup La Belle et La Bête et le Roi Lion.




Un petit mot sur Disneyland Paris. Vous aimez vous balader sur le parc ?

J’adore l’univers de Disneyland Paris. Et j’y ai pas mal travaillé en tant que chanteuse.

Ah oui ? Qu’avez-vous fait là-bas ?

J’ai été sur Disney Junior Live on stage ; sur différents événements en tant que chanteuse, et aussi sur le spectacle « Chantons la Reine des Neiges. »

Mais je vous ai peut-être vu sur scène là-bas alors ! Depuis combien de temps y travaillez-vous ?

Ça fait deux ans que je travaille beaucoup avec eux. Comme ça fonctionne par saison, je n’y suis pas constamment, mais je pense y retourner à la rentrée.

Vous rêveriez de chanter à Disneyland Paris un des titres du film, “Le Bleu Lumière” par exemple ?

J’adorerais oui ! Ce serait vraiment magique. En plus le cadre se prête forcément à une chanson comme celle-là. Ce serait un pur bonheur de faire ça, c’est sûr.

 

¤ Deuxième partie : le film “Vaiana” ¤

 

Comment avez-vous vécu l’expérience doublage ?

L’expérience du doublage, pour moi, c’était assez nouveau. Arriver sur un film de cette envergure, je pense que je ne pouvais pas rêver mieux, en plus avec une voix aussi chantée, ce qui est quand même rare. J’ai appris aussi énormément en terme de jeu, au niveau de la comédie. En doublage, on nous demande une immédiateté, de rendre une image vivante. Il faut tout de suite être capable de proposer différents personnages, différentes intonations. Les chansons sont magnifiques, ça a été un plaisir de les travailler et de les chanter.

L’expérience aux côtés d’Anthony Kavanagh et Mareva Galanter, c’était comment ?

Mareva, j’ai eu la chance de partir en voyage promotionnel à Tahiti avec elle. C’est quelqu’un d’absolument adorable, très gentille, généreuse et très douce. Elle incarne une maman absolument parfaite pour Vaiana. Quant à Anthony, c’est une boule d’énergie. Il a beaucoup d’humour, dans la vie, comme dans le travail. Il a une facilité à mettre tout le monde de bonne humeur et est vraiment très attachant. Il avait une devise quand on bossait : “on travaille sérieusement sans être sérieux.”




Ça vous a pris combien de temps pour le doublage ?

Les doublages se sont échelonnés sur trois semaines en tout. Moi j’ai enregistré trois jours pour la voix chantée, quatre pour la voix parlée.

Par rapport à votre relation avec le reste du casting, quel est le conseil que vous retiendriez ?

C’est vraiment cette petite devise d’Anthony. On n’est pas derrière un bureau toute la journée. On est là pour divertir les gens, pour les amuser et qu’ils ressortent de la salle des étoiles plein les yeux. Si on prend du plaisir en doublant le personnage, je suis certaine que les gens en prendront également.

VAIANA is an adventurous, tenacious and compassionate 16-year-old who sails out on a daring mission to save her people. Along the way, she discovers the one thing she's always sought: her own identity. Directed by the renowned filmmaking team of Ron Clements and John Musker ("The Little Mermaid," "Aladdin," "The Princess & the Frog") and featuring newcomer Auli'i Cravalho as the voice of Moana, Walt Disney Animation Studios' "Moana" sails into U.S. theaters on Nov. 23, 2016. ©2016 Disney. All Rights Reserved.

Qu’est-ce que ça fait de se dire que votre chanson va être reprise un peu partout dans le pays ?

Je ne réalise pas trop encore… je le fais petit à petit, notamment parce que les journalistes m’en parlent. Je commence à recevoir des vidéos de petites filles qui chantent la chanson. Je trouve ça extraordinaire. Je m’y attendais pas. C’est impressionnant ce qui m’arrive, mais j’en suis vraiment très heureuse.

Maintenant vous êtes une vraie héroïne Disney. On va vous appeler Vaiana dans la rue…

C’est déjà fait ! (rires) Ça fait bizarre, mais je suis là pour rétablir le fait que Vaiana est un film d’animation, et que moi je prête ma voix au personnage. C’est important pour les enfants, de marquer cette différence, pour qu’ils ne soient pas complètement perdus. C’est agréable, Vaiana est adorable, très jolie. C’est un personnage qui a beaucoup de caractère, beaucoup d’amour pour sa famille et sa culture. Ce sont des valeurs qui me parlent. Qu’on m’identifie à elle, ce n’est pas un problème, c’est un vrai plaisir.

Avec Vaiana, “on a beaucoup de traits de caractère en commun”

Et puis au-delà, il y a cette ressemblance physique aussi avec votre personnage, tout comme l’actrice américaine…

Oui, c’est certain que pour moi ça a été facile de m’identifier au personnage, du fait de la ressemblance physique de prime abord. Après, il fallait que j’aille vraiment vers elle, plutôt que de l’amener à moi. On a beaucoup de traits de caractère en commun, ce qui fait que pour moi ça a été assez facile d’arriver à la rendre vivante.

Sans trop dévoiler l’intrigue Cerise, quelle est la ou les scènes vraiment marquante(s) pour vous, personnellement ?

Deux scènes m’ont marquées. D’abord celle avec le personnage de la grand-mère. Mareva Galenter m’expliquait que les grands-parents avaient vraiment une place très importante dans les familles polynésiennes. Vaiana a une relation très forte avec sa grand-mère, ce qui a été mon cas aussi. Les scènes avec la grand-mère de mon personnage me touchent énormément. Il y a aussi une autre scène dans laquelle Vaiana insiste pour connaître l’origine des tatouages de Maui. C’est une scène très touchante dans laquelle on voit l’affrontement entre les deux personnages, mais aussi la naissance d’une amitié.




Comment vos proches ont accueilli la nouvelle et le fait que vous allez être l’idole de toutes les petites filles ?

Ils sont très fiers de moi et très heureux. Ils sont toujours très présents et m’accompagnent pour tout. J’ai la chance d’avoir une famille très unie, qui n’a pas changé son regard sur moi vis-à-vis de tout ce qui m’arrive. Je partage en maximum tout ça avec eux.

Est-ce que Vaiana vous donne envie de retenter l’expérience du doublage ou bien carrément de passer, vous, devant la caméra ?

Les deux (rires). J’adore le doublage, je voudrais vraiment continuer à en faire. Après, oui, passer de l’autre côté de la caméra, ce serait un grand bonheur.

Des propositions ?

Rien de signé encore. Mais j’ai quelques pistes. Pour le moment, je reste concentrée sur la sortie et la promotion du film.

 

¤ Troisième partie : Cerise et les médias ¤

 

Est-ce que vous regardez souvent la télé ?

Dès que j’ai un peu de temps, mais je regarde surtout en replay.

Qu’est-ce que vous regardez à la télévision ?

J’aime beaucoup Grey’s Anatomy, Desperate Housewives, Friends. Je peux me regarder les saisons encore et encore. En ce moment je revois Gilmore Girls que je regardais quand j’étais plus jeune. Je me refais un peu les saisons vu que ça passe sur Netflix. J’apprécie les séries qui mettent de bonne humeur.

Toutes les « grosses » émissions comme Danse avec les stars, Koh Lanta, Le Meilleur Pâtissier, vous vous y intéressez ?

En général je travaille. Du coup c’est assez compliqué de suivre les émissions pour moi.

Faire Danse avec les stars ? “J’adorerais !”

Si on vous propose Danse avec les stars l’année prochaine, ça vous tenterait de le faire ?

Ce serait un plaisir. J’adorerais. L’émission est magnifique, elle est hyper bien conçue et montre un très bel aspect de notre métier. En plus, j’adore danser.

Est-ce qu’il y a un animateur ou une animatrice que vous admiriez plus jeune ou même aujourd’hui encore ?

J’aimais beaucoup la Star Academy plus jeune. J’adorais Nikos. Il est très gentil, beau, pour l’avoir vu en vrai (rires). Il est naturel et bienveillant, j’apprécie beaucoup cette facette-là de lui.

Vous allez regarder le concours de Miss France le 17 décembre prochain ? 

L’année dernière, je n’ai pas pu. Si je ne travaille pas, je regarderai oui.



¤ Dernière partie : les questions Bonus ¤

 

Une île déserte et vous pouvez emmener trois objets ?

Je crois que j’emmènerai trois livres, trois gros livres, pour être sûre de ne pas m’ennuyer.

Il y a-t-il un lieu, un pays, une région que vous aimeriez visiter un jour ?

La Guadeloupe. Je n’y suis pas encore allée et j’aimerais vraiment.

Mille mercis chère Cerise pour avoir pris le temps de répondre à cette interview avec toute la gentillesse et la douceur qui vous caractérisent. On vous souhaite d’être toujours épanouie dans votre travail comme dans votre vie. Vous méritez le succès ! A bientôt. 

C’est très gentil Alexandre, merci beaucoup, à bientôt !


 “Vaiana, la légende du bout du monde” est actuellement dans toutes les salles de France. C’est un petit bijou que alexandreboero.com vous conseille. 


Vaiana la légende du bout du monde : bande… par inthefame

Interview réalisée par Alexandre BOERO, le 30 novembre 2016.

Merci à Cerise et à Aude Thomas de Disney.

(Twitter @AlexBoeroOff – Facebook @alexandreboerocom)

Crédit photo : ©Disney – Vaiana – Twitter @cerisecalixte

7 commentaires sur “Interview – Cerise Calixte, alias “Vaiana”, artiste aux talents multiples”

  1. Très belle interview, une délicatesse et une bienveillance entre les deux protagonistes qui ce ressent et qui est du coup très agréable à lire. Merci Alexandre pour tes questions pertinentes, et ton professionnalisme, et merci Cerise pour ta gentillesse et ta disponibilité.

    1. Merci à toi pour la gentillesse de ton message.
      Effectivement, j’essaie toujours de faire ressortir le meilleur chez l’artiste et de le laisser s’exprimer avec sincérité.
      Et puis sans ironie, Cerise est un vrai bonbon, c’était très agréable de l’interroger.
      Je te souhaite un très bon week-end.

      Alexandre

Laisser un commentaire