Koh-Lanta : Alexia Laroche-Joubert confirme une possible agression sexuelle

Alexia Laroche-Joubert a pris la parole ce vendredi pour réagir aux différentes rumeurs sur l’annulation de Koh-Lanta 19. La présidente d’Adventure Line Productions confirme l’accusation d’agression sexuelle proférée par une candidate à l’encontre d’un autre, qui la conteste. Voici le communiqué.




Voici le communiqué rendu public par Adventure Line Productions, écrit par Alexia Laroche-Joubert, présidente de la société de production de Koh-Lanta :

“Des informations très diverses et parfois fausses circulent à la suite du communiqué diffusé hier soir, obligeant à la présente mise au point, en accord avec les représentants des deux concurrents concernés :

  • Dans la nuit du 4ème au 5ème jour de tournage une concurrente a fait état de faits susceptibles de relever d’une agression sexuelle ;
  • Ces faits sont formellement contestés par le concurrent concerné.

Nous ne sommes ni juge, ni procureur et tenons à respecter la parole de l’une comme la présomption d’innocence de l’autre, raison pour laquelle il a été indiqué hier qu’il ne serait fait aucun autre commentaire.

En qualité de producteur, nous avons en revanche le devoir de constater les conséquences de cette situation sur le tournage. Koh-Lanta est un jeu d’aventure familial. J’ai estimé en concertation avec les équipes sur place que les conditions de la réalisation de cette nouvelle édition n’étaient plus suffisamment sereines. C’est un choix qui s’est imposé à nous pour le bien des participants et de nos équipes.

Je ne saurais que recommander à tous le plus grand respect de l’anonymat de ces concurrents mais aussi la plus grande prudence quant aux informations qui circulent et aux faux posts que certains internautes s’autorisent à faire.”

I A lire ▶ Koh-Lanta : Un fait grave pousse TF1 et ALP à annuler la prochaine saison ! I

Ce communiqué fait écho à ceux précédemment publiés par la société productrice et TF1. Il convient de saluer la réaction d’ALP, qui n’a pas cherché à cacher quelconque information aux téléspectateurs, et a clairement assumé les faits qui se sont produits dans le Pacifique, tout en insistant que ceux-ci restent hypothétiques, du fait que la parole d’une candidate s’oppose à celle d’un autre,  et que la présomption d’innocence doit donc être respectée.





Alexandre BOERO

(Twitter @AlexBoeroOff – Facebook @alexandreboerocom)

Crédit photo : © ALP / TF1


Publié le 11 mai 2018 à 15h26

Alexandre Boero

Journaliste - Expert Média - Spécialiste Sport - Fondateur du site AlexandreBoero.com (1,6 million de visites depuis octobre 2016)

Laisser un commentaire

Partagez16
Tweetez
+1
Partagez
16 Partages