Mercato – Mais où va l’OM ? Venez débattre…

Pendant le mercato, chaque jour, la rédac’ du site Médias & Sports vous livre -sans concession aucune- son avis sur les meilleurs rumeurs et transferts du jour. On vous laisse réagir. On veut les vôtres !

 

Le 17 octobre 2016, les supporters marseillais du monde entier exultaient : Bye Bye Margarita, Welcome M. McCourt. Le ricain au sourire de vendeur d’aspirateur sans sac a amené avec lui son rêve d’Amérique de grandeur, de victoires et lignes au palmarès. Quelques mois plus tard et le retour de l’idole Dimitri Payet, les rumeurs se font persistantes autour des anciens joueurs cramés de l’équipe de France. Mais dans quelle direction va le club du président Eyraud ?

  (Alexandre) “Bien évidemment, on peut être sceptique en voyant que l’OM ne recrute toujours pas, que les dirigeants s’intéresseraient à des joueurs “d’un certain âge” -pas vraiment un argumentaire pour incarner le renouvellement- ; mais le club phocéen a décidé de ne rien précipiter, et ce n’est pas plus mal. Mieux, l’OM dégraisse, conscient qu’en recrutant, il y aura des déçus. Il faut donc faire de la place dans l’effectif. Indésiré et trop stressé, Rekik est parti. Sparagna, qui n’a jamais su trouver sa place et qui était destiné à filer de prêt à prêt, vient de s’envoler pour le Portugal. L’OM va bientôt pouvoir entamer une nouvelle phase de son mercato. Et puis… la plupart des cadors européens n’ont pas encore véritablement débuté leur mercato. Pourquoi l’OM devrait-il bousculer les choses ? L’OM guette les meilleures opportunités possibles. Comme le dit l’adage, “Patience est mère de sûreté””.

  (Romain) “Ayant perdu au tirage, comme les supporters marseillais avec l’arrivé de l’américain pas trop fortuné, je me dois de critiquer l’OM. Il y a bientôt un an, la Canebière était en fête, Notre-Dame de la Garde esquissait un sourire approbateur devant les belles promesses du « OM Champions project ». Deux erreurs dans l’intitulé, tout d’abord le mot « champion » oui mais de quoi ? Car ce n’est pas avec les noms qui circulent dans l’ensemble des rédactions françaises (Sagna, Mathieu, Germain…) qu’un quelconque titre va prendre place sur les étagères poussiéreuses de l’Orange Vélodrome. Deuxième erreur : « championS », mais pourquoi un S ? Ce n’est pas en recrutant Patou Evra en guichetier de péage de l’autoroute du couloir gauche, que l’OM va détrôner le PSG ou Monaco, car l’employé semble un peu dissipé à laisser constamment la barrière relevée. Entre les effets d’annonces pour vendre un maximum d’abonnement au peuple marseillais et les actes pour le moment axé sur la communication, l’Olympique de Marseille semble prendre un chemin, où les lauriers de la victoire n’ont pas trouvé de terreau propice à leurs développements. Et dire que l’Intertoto a été supprimée…”





:

189 réunions, 456 vidéoconférences, 27 970 heures de réflexion, des millions de post-its, 569 employés et 884 stagiaires, pour ça ? Un maillot blanc avec le blason… Ok sinon payer 85 balles pour un maillot d’entraînement ça tente du monde ?



Alexandre BOERO & Romain POMMIER (Roro pour les intimes) 

Twitter @AlexBoeroOff & @Focus_Malus

Facebook @alexandreboerocom

Crédit photo : Pixabay


Publié le 20 juin 2017 à 10h15



Laisser un commentaire