Musique – Bottle Next : Le duo lyonnais du métal groove

Tout juste sorti pour ce début d’année 2017, l’album « Bad Horses » est le premier né des deux compères de Bottle Next, Pierre et Martin. Le principe est simple : onze titres, une guitare folk, une batterie, et surtout une bonne dose de rock énervé.

 

C’est l’histoire de deux gars des environs lyonnais, deux musiciens vachement doués qui se sont rencontrés sur les bancs du collège. Animés par un même amour du rock et de la scène, ils ont finalement eu la bonne idée de s’unir en 2010 sous une même bannière : Bottle Next. Le blond s’appelle Pierre, il assure la partie guitare et chant. Quant au brun, il répond au nom de Martin – ou « Marty » pour ses fans les plus intimes – et c’est lui qui malmène la batterie.

Le 27 janvier dernier, le duo a fait paraître son tout premier album : le fiévreux « Bad Horses ». Et les Bottle Next savent déjà frapper aux bonnes portes, avec rien de moins que le suédois Daniel Bergstrand au mixage – figure incontournable de la scène rock/métal (qui bosse entre autre avec In Flames ou Behemoth). En résulte un opus de 48 minutes -11 titres- au style bien affirmé, bien énervé, et fortement influencé par l’univers métal.

Alors je vous vois déjà venir, tous les frileux du fond de la salle en train de se tirer en douce. N’ayez crainte et ne vous fiez pas à l’allure quelque peu ténébreuse de la pochette façon cheval de l’apocalypse. Aucun tympan ne sera maltraité pendant le voyage. Ici pas de chants gutturaux d’outre-tombe, pas de cheveux noirs corbeaux jusqu’en bas des pieds, pas non plus de gros riffs de bêtes sauvages ni aucun autre bon cliché du genre. « Bad Horses », ça s’écoute -presque- tranquillement.




« En fait c’est un rock très typé qu’on fait. Y’a un côté très progressif dans nos chansons même si on est clairement influencé dans notre musique par le métal qui a une bonne part du gâteau. » raconte Pierre. Une influence nette qu’on retrouve évidemment dans sa manière de chanter, mais aussi dans la construction rythmique des morceaux (Voir le titre éponyme de l’album « Bad Horses » ou « More Humane » et leur tempo effréné).

Mais les deux compères sont des touche-à-tout, et n’hésitent pas à explorer d’autres pistes. « Martin adore la soul, le funk, toutes ces choses-là. Moi aussi j’adore ça, dans notre musique ça va se retrouver dans l’utilisation du saxophone par moment, par exemple ». C’est comme ça qu’on se retrouve avec des titres bien plus groovy (« Choices ») ou même carrément plus pop et catchy avec « Running Herd » et ses envolées électroniques bien appréciables.

Passée la première écoute brut de décoffrage , « Bad Horses » se révèle finalement être un album très mélodique. C’est bourré de bonnes idées, de complicité, et d’une inventivité permettant aux deux amis de contourner ce qui aurait pu être leur écueil : n’être que deux. Mais comme quoi, rien besoin de plus que d’une guitare et d’une batterie.

Un petit exploit, en somme, qu’on salue bien bas.



Bandcamp : bottlenext.bandcamp.com

Site officiel : bottle-next.com
Facebook : facebook.com/Bottlenext





Ellora POSSENTI

(Retrouvez-moi sur LinkedIn)

Crédit photo : © bottlenext.bandcamp.com 


Publié le 25 mars 2017 à 09h20



Laisser un commentaire