[Dossier] Les revenus de Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics

Dans un souci de transparence de la vie publique, Gérald Darmanin a publié sa déclaration d’intérêts. Quels revenus le ministre a-t-il perçu ces dernières années ? Voyons les chiffres…

 

La Haute autorité pour la transparence de la vie publique, dont le rôle est de promouvoir la probité et l’exemplarité des responsables publics, vient de publier les déclarations d’intérêts des ministres du gouvernement. Autrement dit, il est possible de connaître leurs revenus perçus ces dernières années, jusqu’à ce qu’ils intègrent l’exécutif.

Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darminin, est un professionnel de la politique, lui qui a commencé ses actions militantes alors qu’il n’avait que 16 ans. Peu après, il intégra la direction des Jeunes du RPR, l’ancêtre de l’UMP puis du parti Les Républicains. Entré au service d’Emmanuel Macron le 17 mai 2017, il est toujours maire de Tourcoing, allant contre la règle pourtant établie par l’Elysée, qui consiste à abandonner tout mandat local pour les ministres. Cependant, le Valenciennois devrait quitter son fauteuil de maire d’ici quelques jours, et enfin pouvoir pleinement se consacrer à ses activités à Bercy.

A bientôt 35 ans, Gérald Darmanin a un très gros point commun avec son président : il avance vite. Très vite. Ces dernières années, il a occupé les fonctions de conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais, de député du Nord, de vice-président du conseil régional des Hauts-de-France, et donc de maire de Tourcoing. Un joli petit CV. En tant que maire, il a perçu 43 594 euros net en 2016, 28 835 euros net comme vice-président du conseil régional des Hauts-de-France, et 18 497 euros pour la vice-présidence de la Métropole européenne de Lille. Ce sont en tout cas les revenus que Gérald Darminin a souhaité communiquer.

Au total, en 2016, le ministre a perçu 90 926 euros net de revenus, soit 7 577 euros net mensuels. C’est près de 7 fois le montant du smic (établi à 1 149,07 euros net par l’Etat au 1er janvier 2017).

Restez connecté(e) sur alexandreboero.com, si vous souhaitez connaître les revenus des autres membres du gouvernement.


Ce dossier n’est ni destiné à faire l’apologie du gouvernement, ni à le dénigrer. Il n’est qu’un compte-rendu purement journalistique d’informations rendues publiques, et qui témoignent d’une vraie transparence de la vie politique française, jugée indispensable par certains, et problématique pour la vie privée pour d’autres.





Alexandre BOERO

(Twitter @AlexBoeroOff – Facebook @alexandreboerocom)

Crédit photo : Pixabay


Publié le 21 août 2017 à 08h50


Alexandre Boero

Journaliste et Fondateur du site AlexandreBoero.com (2,1 millions de visites depuis octobre 2016) / Journaliste-reporter sur Clubic.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *