Soutien – Agathe Auproux exprime son ras-le-bol sur Twitter

Touchée par certains messages reçus sur Twitter, Agathe Auproux a pris sa plume et répondu aux propos parfois insultants dont elle est victime. 

 

Depuis son arrivée dans “Touche pas à mon poste !” en février 2017, Agathe Auproux a vu sa notoriété décoller. En même temps, et c’est logique, que son exposition médiatique. Et une telle mise en lumière suscite forcément des réactions, toujours plus nombreuses et, parfois, toujours plus dangereuses. La jeune journaliste l’a appris à ses dépens.

“J’étais jeune…”

C’est sur Twitter qu’elle a décidé d’exprimer son ras-le-bol. Sur le réseau social, elle fait face depuis plusieurs mois à des insultes et propos diffamatoires. “Raciste” ; “antisémite” ; “homophobe” ou “pute”. Quand ce ne sont pas des piratages, ou fakes. Certains internautes ont notamment retrouvé des tweets de la chroniqueuse de Cyril Hanouna, postés il y a plusieurs années, dans lesquels elle a pu se livrer à certaines “blagues douteuses”, comme elle l’exprime dans son message. “J’étais jeune, et ces tweets sortis de leur contexte ne me font effectivement plus rire“, livre-t-elle.

Je n’étais ni journaliste, ni président de la République. J’avais un usage conversationnel de Twitter, comme toute ma génération […] et je l’ai toujours fait avec un second degré”. Agathe Auproux a été adolescente puis jeune adulte, et a vécu cette période comme le fait la “génération Y”, bercée par les médias sociaux, et indissociable de celle-ci. Cela n’est pas un crime.

Avec maturité, elle reconnaît le regretter et en avoir honte. Mais la jeune femme va plus loin, et pose des mots sur ce qui semble devenir un véritable problème de société : “Ce que ces comportements violents et réactions délirantes sur Internet disent de nous aujourd’hui, est je le crains, hautement plus inquiétant, effrayant, et condamnable que des tweets exhumés”. Il faut dire que les réseaux sociaux deviennent de véritables “défouloirs”, dont une grande partie des personnalités a été ou est victime. Michel Cymes a encore tout récemment annoncé vouloir quitter Twitter, dénonçant la “haine” et “l’agressivité” de certains de ses utilisateurs.

Ferme, elle affirme ne plus vouloir réagir “à ces accusations”. Elle a conclu sa missive en présentant ses excuses “à celles et ceux qui ont pu être blessés et choqués par ces brides de conversations passées, exhumées et décontextualisées, bien des années plus tard”. C’est tout à votre honneur Agathe.




Alexandre BOERO

(Twitter @AlexBoeroOff – Facebook @alexandreboerocom)

Crédit photo : Instagram Agathe Auproux


Publié le 10 juin 2017 à 18h00


Laisser un commentaire